Après Renault et PSA, BYD (Build Your Dreams), le leader chinois des véhicules électriques, a choisi le Maroc pour sa nouvelle usine.

Un protocole d’accord, pour l’implantation de cette usine, a bel et bien été signé ce samedi 09 décembre 2017. Entre Wang Chuanfu, le président de la firme chinoise et le royaume du Maroc. L’événement s’est déroulé dans le palais royal de Casablanca, en présence de sa majesté le roi Mohamed VI. Était également présent à cette audience, Mohamed Ali El Himma, le conseiller du roi, ainsi que le ministre de l’industrie du Commerce et de l’Économie numérique, Moulay Hafid Elalamy. 

L’accord prévoit une usine de fabrication de voitures électriques, dont l’essentiel de la production sera destiné à l’export. Il prévoit également trois autres usines, dans différents domaines, à savoir; les batteries électriques, les bus et les camions électriques, et enfin les monorails (trains électriques circulant en hauteur).  Il s’agit de mettre en place un écosystème complet de mobilité électrique autour de BYD. Cette dernière selon les dires de Moulay Hfid Al Alami, n’est pas un simple constructeur, mais un intégrateur a part entier, c’est même le seul au monde. 

Le ministre, Moulay Hafid Elalamy a tenu une conférence de presse conjointement avec le secrétaire d’État à l’Investissement, Othman El Ferdaous, et le directeur général de BYD, Ad Huang. Il a expliqué que le nouveau projet sera situé au niveau de la future Cité Mohammed VI Tanger Tech à Tanger. Il s’étalera sur 50 hectares dont 30 hectares couverts et générera 2500 emplois directs. La nouvelle cité devra démarrer dès 2018. 

A l’aune de l’énergie verte, cet accord représente un intérêt capital pour le Maroc et s’inscrit dans sa volonté de s’orienter vers les énergies renouvelab

les, sans parler de l’impact positif sur l’économie et la création d’emploi. En effet BYD c’est plus de 30 sites industriels qui emploient 220.000 salariés de par le monde, la firme réalise un chiffre d’affaire de 17 milliards de dollars et rafle 13% de parts de marché dans le domaine des véhicules électriques. Elle détient également 30% du marché chinois dans ce domaine.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *