Sa majesté le roi Mohamed VI, a tenu ce vendredi 26 janvier, une réunion de travail à propos de l’avancement des travaux lancées par le royaume dans le domaine des énergies renouvelables.

Cette réunion à eu lieu au palais royal de Casablanca. Elle a connue la participation, entre autre, de Mustapha Bakkoury, président de l’Agence marocaine de l’énergie solaire (MASEN), Saâd-Eddine El Othmani, chef du gouvernement, ainsi que Azziz Rabbah, le ministre de l’Énergie, des mines et du développement durable.

Une capacité de production des énergies renouvelables de 42% à horizon 2020 et 52% en 2030

Monsieur Mustapha Bakkoury a pu, lors de cette séance, présenter le bilan des réalisations à fin 2017. Notamment en ce qui concerne les travaux de la quatrième extension de la centrale solaire Noor. Il s’agit de l’une des plus grandes stations au monde. Son extension a en effet été lancée en 2017. Le président de Masen a également pu dérouler le planning des réalisations des projets programmés pour la période 2018-2020. Projets en effets qui permettront d’atteindre les objectifs, fixés par sa majesté en matière de production des énergies renouvelables. A savoir; respectivement, 42% à l’horizon 2020 et 52% en 2030.

Selon le communiqué du cabinet royal, détaillant cette réunion, cette dernière a permis également de discuter les moyens a mettre en place, pour accélérer la mise en synergie des acteurs du dispositif institutionnel énergétique national. Ceci suite à l’achèvement de la réforme du cadre législatif et réglementaire.

Cette dynamique autour des énergies renouvelables a eu des retombés socio-économiques positives. En effet les zones d’implantation des projets ont vues un accroissement des investissements et de la création d’emplois. Ceci sans oublier la mise en places de formations qualifiantes et le transfert de technologies.

La rencontre a été également l’occasion de citer l’état d’avancement des projets lancés en Afrique. Ceci dans le cadre du déploiement de la stratégie internationale de Masen.

La stratégie du royaume en terme d’énergie renouvelables en afrique : véritable levier de la coopération Sud-Sud et vecteur majeur de développement des pays de l’Afrique Sub-Saharienne

La séance s’est achevée sur les instructions, données par sa Majesté, aux différentes institutions de l’écosystème EnR marocain. Ceci afin d’accélérer la mise en place de la stratégie du maroc en matière d’énergies propres. Ceci permettra en effet, de consolider la position de leader du Royaume à l’échelle continentale et régionale. Ainsi les énergies renouvelables seraient un véritable levier de la coopération Sud-Sud et un vecteur de développement des pays de l’Afrique Sub-Saharienne disposant d’un potentiel renouvelable avéré.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *