Aston Martin l’a annoncé dans un communiqué le 12 septembre 2018. La toute première voiture électrique de Aston Martin, la Rapid E, va bientôt voir le jour.

Après bon nombre de constructeurs, voici venu le tour d’Astin Martin de se lancer dans la mobilité du futur. La nouvelle Rapid E, sera selon le communiqué la version électrique de sa berline sportive la Rapid S. Aussi la marque ne va produire son premier véhicule électrique qu’en 155 exemplaires. Les chanceux clients de la marque recevront leurs bijoux à partir du dernier trimestre de 2019. En attendant la marque a révélé dans une photo officielle un design aérodynamique qui se veut optimisé.

La Rapid E, c’est deux moteurs cumulant une puissance de 610 chevaux et une vitesse maximale de 250 km/h

La Rapid E, se base certes sur la Rapid S, mais la marque a revue sa conception. En effet elle a essayé d’utiliser des matériaux plus légers, tels que des alliages et composites en carbone. Ceci pour alléger le poids total de la voiture. Aussi côté motorisation, la Rapid E va remplacer le bloc V12 par deux moteurs électriques, logés à l’arrière du véhicule. Ces derniers vont délivrer une puissance cumulée de 610 chevaux.

Par conséquent le véhicule promet un passage de 0 à 96 km/h en moins de 4 secondes. Pour passer de 80 à 112 km/h, le véhicule a besoin que de 1.5 secondes. Ceci avec une vitesse maximale de 250 km/h. Le constructeur explique que pour arriver à un tel niveau d’accélération, même lorsque la batterie n’est pas complétement rechargée, il a dû collaborer avec Williams Advanced Engineering, acteur spécialisé dans la mobilité électrique mais également premier fournisseur de batteries de Formule E.

Par ailleurs, la Rapid E dispose d’une batterie en Lithium-Ion de 65 kWh. Aussi et selon les premières estimations, les bornes classiques (400 V / 50 kW) pourront délivrer 300 km d’autonomie par heure. La charge rapide (800 V / 100 kW) quant à elle offrira 480 km par heure.

Une autonomie de 320 Kilomètres selon le cycle de WLTP

En ce qui concerne l’autonomie du futur véhicule électrique de la marque, ce dernier annonce un peu plus de 320 kilomètres selon le cycle WLTP. A ce propos les ingénieurs travaillent sur un système de refroidissement, permettant de garantir un certain niveau de performances en toutes circonstances. En effet il semble que ce point représente l’un des challenges imposés par la motorisation électrique. Il s’agit, selon Aston Martin, d’offrir la performance maximale, quel que soit le niveau de la batterie. Ceci à l’instar des véhicules thermiques.

La Rapid E, première voiture électrique de Aston Martin, sera assemblée dans la nouvelle usine de St. Athan. Lequel se veut le point de départ vers l’électrification pour les marques Aston Martin et Lagonda. En ce qui concerne le prix, l’information est jalousement réservée à la discrétion des clients de la marque.

Article à lire également : Jaguar Land Rover : 15 milliards d’euros investis dans les véhicules électriques sur les trois prochaines années

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *