chute du carburant

Les voitures électriques serait plus rentable que l’essence au le diesel, au bout de seulement 4 ans d’utilisation. Tels sont les résultats d’une étude menés par l’association française de consommateurs UFC-Que Choisir.

En marge de la 120ème édition du Salon automobile de Paris, qui se déroule actuellement et qui va se poursuivre jusqu’au 14 Octobre, l’association UFC-Que Choisir a publié mercredi dernier une étude sur le coût global de détenir une voiture électrique. Cette dernière nous apprend qu’au bout de seulement 4 ans d’utilisation, les voitures électriques deviennent plus rentables que les voitures à motorisation thermique.

Pour ce faire UFC-Que Choisir a intégré l’ensemble des coûts supportés par les propriétaires d’une voiture berline moyenne du genre Renault Mégane, Peugeot 308…etc. En effet tout y passe, l’assurance, le carburant, le financement, l’entretien, mais aussi la dépréciation du véhicule. Ce coût total de possession (CPT) pour une voiture électrique, l’association l’a comparé à celui d’une voiture à moteur thermique (essence, diesel).

Les voitures électriques neuves coûtent 3% moins cher que les diesels et 5% moins cher que l’essence, au bout de 4 ans

L’étude a donc révélée que le coût total de possession d’une voiture électrique devient 3% plus faible que celui d’une diesel et 5% plus faible que celui d’une essence. Ceci au bout de quatre années d’utilisation. L’association explique cet écart par la prime à l’achat des véhicules électrique, en vigueur en France. Aussi le coût en énergie est largement inférieur à celui des véhicules thermiques.

Un coût du carburant moindre, et qui l’aie encore plus pour les véhicules électriques d’occasion

Le budget énergie pour un véhicule électrique est largement inférieur à celui des véhicules thermiques. Celui-là est de l’ordre de 188 euros/an pour un véhicule électrique, contre 1181 euros/an pour un véhicule diesel ou encore 1461 euros/an pour un essence. Cette économie d’énergie devient encore plus importante pour les voitures électriques d’occasion. En effet comparé au diesel, cette dernière peut atteindre 28% de moins pour une seconde main (de 5 à 9 ans). Le gain va jusqu’à 37% pour une troisième main (10 à 16 ans).

Un faible coût d’entretien pour les voitures électriques

Les moteurs électriques nécessitent moins de frais d’entretien que les moteurs thermiques. Ceci s’explique par l’absence de certaines pièces, dans une voiture électrique, comme la boite à vitesse et l’embrayage. Ces derniers étant particulièrement chères à l’entretien. A titre d’exemple UFC-Que Choisir site la Zoé, dont les frais d’entretien sont 20.4% inférieures à la Clio Essence.

Les voitures électriques, bénéficient d’une fiscalité bien avantageuse

UFC-Que Choisir nous explique que l’électrique bénéficie d’un régime fiscal plus avantageux que celui du diesel ou de l’essence. En effet l’électrique bénéficie dans pas mal de pays de prime écologique (6.000 euros en France). Aussi les voitures électriques ne subissent pas la fiscalité sur le carburant contrairement aux voitures à motorisation thermique.

Les véhicules hybrides rechargeables ne deviennent rentables qu’à partir de la 2ème main

L’étude révèle que contrairement aux voitures électriques, les voitures hybrides rechargeables (essence ou diesel) restent encore cher à l’achat lorsqu’elles sont neuves. En effet il faut attendre la deuxième main pour que ces dernières deviennent rentables.

Article à lire également : Mobilité électrique au Maroc : comment convertir les marocains à l’électriques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *